Amicale Laïque Echirolles Judo


SELF DEFENSE

SELF DEFENSE

La défense personnelle (en anglais self-defense) est la maîtrise de techniques de combat permettant de faire face à une agression physique. On parle aussi parfois de combat rapproché (close combat) ou combat de rue.

Le terme « autodéfense » a étymologiquement la même signification, mais renvoie plutôt à une défense armée.

Les arts martiaux traditionnels ont été développés durant des siècles de guerre, où les combattants étaient réellement confrontés à la mort ; ils sont donc issus d'une longue expérience et ont prouvé leur efficacité.

Ils se sont cependant transformés entre le xviie et le xixe siècle par trois phénomènes :

  • des périodes de paix, notamment la période Tokugawa au Japon ;
  • l'arrivée des armes à feu, les corps à corps devenant des situations mineures dans les guerres ;
  • la modernisation des sociétés, s'accompagnant parfois d'un oubli des traditions.

Ainsi, la savate qui était un combat de rue est devenue une boxe bourgeoise, les arts martiaux d'Extrême-Orient se sont détournés de la violence et l'on est passé du combat à mort à des compétitions sportives régulées.

Or la préoccupation de la défense personnelle est bien l'efficacité immédiate. À ce titre, les arts martiaux et sports de combats semblent parfois éloignés des situations réelles. Un certain nombre d'experts ont donc décidé de reprendre l'héritage des arts martiaux mais en les retravaillant à partir de situations probables :

  • en utilisant des protections (casque, coquille, gants) afin de porter des coups réels et d'habituer les pratiquants à la violence des attaques ;
  • en utilisant des armes factices (couteaux en mousse, faux pistolets) ressemblant aux armes réelles afin d'apprendre à gérer le stress, la peur.

Toutefois, la pratique d'arts martiaux traditionnels reste souvent la base nécessaire de l'enseignement : certaines personnes continuent toutefois à opposer les techniques de défense personnelle dites « modernes » aux arts martiaux dits « traditionnels », arguant que les derniers se sont éloignés de la réalité. Dans un certain nombre de cas, il s'agit d'un argument commercial, d'une manière de promouvoir sa propre pratique avec des arguments du type « j'ai conservé le meilleur de la tradition pour rechercher l'efficacité maximale » ; par ailleurs, les mouvements traditionnels souvent ont été soigneusement étudiés et leur modification, même si elle semble mener vers une plus grande efficacité, peut au contraire mettre le pratiquant en danger lors d'une application réelle.

 

(source wikipedia)